Réponse du rhumatologue :

Dans le syndrome de Gougerot-Sjögren il existe en effet une sécheresse de la bouche et des yeux, parfois, très invalidante. Les traitements utilisés pour lutter contre ces symptômes sont l’anaétholtrithione (Sulfarlem®) et le chlorhydrate de pilocarpine. Seul ce dernier a montré la preuve de son efficacité dans des études scientifiques, mais il n’est disponible que sous forme de préparation magistrale à confectionner par votre pharmacien.

Pour les yeux, il est possible d’y associer des larmes artificielles à volonté ou des gels lacrymaux. Pour la bouche, l’utilisation régulière de chewing-gum sans sucre ou de salive artificielle (Artisial®) peut être un bon traitement d’appoint. Les humidificateurs d’air peuvent aussi être installés dans le logement.

L’expérience de Reine :

Ce n’est pas facile de vivre avec le Sjögren tous les jours mais on s’adapte, on y est bien obligée. On prend des habitudes comme avoir toujours une petite bouteille d’eau avec soi, des larmes artificielles, ses crèmes. Cela devient vite un réflexe. J’ai pris l’habitude d’en laisser partout où je vais comme au travail, où chez ma fille quand je vais garder mes petits enfants.

Fiche Entr’aide : Gougerot-Sjögren


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*