Du fait de mon métier, j’ai des périodes d’activité professionnelle très physiques, sur des périodes de 3 à 4 semaines. Dès que ces activités intenses sont terminées, je suis sûre de déclencher des poussées inflammatoires. Est-ce que les nerfs peuvent agir sur les poussées de la PR ?

Réponse du rhumatologue : Il est possible en effet qu’un stress puisse favoriser des poussées de PR. Les perturbations du sommeil et la fatigue qui y sont associées peuvent jouer également un rôle dans la perception de la douleur. Afin d’aider au bon contrôle de la maladie, il est souhaitable Lire la suite…