ETP : pourquoi ? Comment ? (Education thérapeutique du patient)

7/07/21 | Je suis atteint(e) d'un RIC, Ma vie quotidienne, Vivre avec une maladie chronique

Question :

« Ma polyarthrite a récemment été diagnostiquée. Mon rhumatologue me recommande de m’inscrire dans un programme d’ETP (éducation thérapeutique du patient). Pour quoi faire ? Et comment y avoir accès ? »

Réponse de l’assistant social :

Une fois l’annonce de la maladie passée, il est important que vous appreniez à connaître votre maladie dans tous ses aspects : outre les aspects médicaux, la maladie a aussi une dimension administrative, juridique, diététique, psychologique….

Un des objectifs des programmes d’éducation thérapeutique du patient (ETP) est d’apporter des informations fiables, des supports et du soutien aux personnes atteintes de pathologies chroniques, en prenant en compte le malade dans sa globalité, c’est-à-dire « partout » où la maladie l’atteint et où il ressent une difficulté, où il se pose des questions. L’ETP permet l’expression des inquiétudes, des besoins de chaque malade pour y apporter des réponses ou l’aider à trouver ses propres solutions.

Les ateliers d’ETP sont animés par des « patients–experts » aussi appelés « patients-ressources ». Ces personnes, elles-mêmes touchées par la maladie, ont l’expérience du vécu avec une maladie chronique et ont trouvé, grâce à leurs ressources personnelles, leur entourage, les professionnels de santé, les associations ou d’autres malades, les moyens de surmonter les difficultés survenues avec la maladie. Membres d’associations de malades, ces personnes ont bénéficié d’une formation certifiante, d’au moins 40 heures, à l’ETP. Cette formation aide à dépasser l’expérience individuelle de la maladie et à apporter cette approche singulière dans une expérience collective que partagent toutes les personnes atteintes de la maladie.

La participation à un programme d’ETP est libre et gratuite. Le plus souvent, ces programmes sont initiés par des établissements hospitaliers, mais il n’est pas nécessaire d’y être suivi en consultation pour en bénéficier.

L’expérience de Sophie :

Mon rhumatologue a toujours répondu à mes interrogations, voire même à certaines de mes inquiétudes sur la maladie.

Mais participer à un atelier d’ETP m’a permis de partager avec des pairs et de m’approprier ma maladie. Ainsi, le programme d’ETP suivi m’a permis de mieux gérer la prise de mon traitement par anti-TNF et ses effets connexes.

Lien utile : pour en savoir plus voir notre fiche Entr’Aide cliquez ici

Article du 13/03/2020 mis à jour le 07/07/2021

1 Commentaire

  1. J’ai participé à une journée entière d’ETP en individuel 2ans après le diagnostic de ma PR. L’infirmière coordinatrice de l’hôpital (st Antoine/Paris) a considéré après multiples questions qu’il était était préférable qu’une journée collective pour moi, car bcp d’interrogations.
    Cette journée a été fondamentale pour moi, car m’a permis d’accepter la maladie en toute connaissance de causes… J’ai eu pour moi au moins 5 intervenants pour répondre, m’expliquer, m’aider!
    Franchement, je conseille même si ce qu’on apprend n’est pas toujours rose mais + on sait mieux on se porte…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez chaque mois gratuitement notre newsletter !

En appuyant sur "Je m'inscris" vous acceptez que vos coordonnées fassent l'objet d'un traitement informatique à l'usage exclusif de l'Association Française des Polyarthritiques et des rhumatismes inflammatoires chroniques, afin que l'association puisse vous envoyer votre newsletter.

Vous venez de vous inscrire à notre newsletter ! Merci !