Réponse du médecin :

Tous les malades atteints de polyarthrite se plaignent de fatigue. Ses origines sont multiples : l’inflammation, les réveils nocturnes, la fonte musculaire et l’inactivité. La fatigue persiste souvent malgré les traitements. Il est plus que probable que votre proche s’en plaigne fréquemment et que, du fait de la douleur, et/ou de son handicap, il ait tendance à réduire ses activités.

Mais contrairement à ce qu’on pourrait penser, réduire ses activités n’est pas efficace pour lutter contre la fatigue. Au contraire, il est démontré que maintenir une activité physique suffisante et régulière apporte un bénéfice pour la santé du malade – comme pour tout un chacun – mais permet aussi de diminuer l’état de fatigue.

Il n’est pas nécessaire pour votre épouse, de pratiquer un sport. Vous pouvez l’inciter à participer à certaines activités de la vie quotidienne. Vous pouvez aussi lui conseiller de fractionner ses activités, en prévoyant des temps de repos, en ménageant les articulations douloureuses. Si ses mains la font souffrir par exemple, rien ne l’empêche de marcher et de vous accompagner pour faire les courses

L’expérience de Bruno :

Mon épouse et moi étions un couple très fusionnel, et très actif. Nos week-end étaient bien remplis : randonnées, sorties avec des amis, cinéma, voyages, etc. Nous adorions cela !

Lorsqu’elle a eu sa polyarthrite, elle a peu à peu refusé toute activité, à ne plus vouloir voir les amis. J’avais du mal à comprendre, je m’énervais contre elle. Avec le temps, j’ai mieux compris sa maladie et elle aussi. Nous avons repris nos sorties, mais nous nous adaptons à son rythme.

Lien utile :

Comment gérer sa fatigue – Interview du Dr Karine LOUATI, Rhumatologue à l’hôpital Saint-Antoine à Paris

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*