Réponse du rhumatologue :

Les données concernant la possibilité de diminuer le méthotrexate après l’obtention d’une rémission sont limitées. Il semble qu’un arrêt brutal du méthotrexate entraîne fréquemment une rechute de la PR. Une réduction du traitement peut s’envisager pour diminuer le risque d’effets indésirables mais expose aussi à un risque de rechute.

Dans les recommandations de la Société Française de Rhumatologie (SFR), il est proposé qu’après une période de rémission d’au moins 6 à 12 mois, une réduction de posologie (espacement progressif des prises ou diminution de la dose par paliers successifs de 5 mg) peut s’envisager en concertation avec le patient. Tout signe de réapparition de signes inflammatoires ou une progression de la maladie sur les radiographies doit faire revenir à la posologie antérieure. Il n’a pas été démontré de dose palier commune à tous les patients.

L’expérience de Muriel :

Je suis sous méthotrexate depuis 6 mois et ma polyarthrite semble se calmer. Je supporte plutôt bien le traitement, mais l’idée de prendre un médicament à vie me pèse beaucoup. J’ai demandé au médecin si je pourrais arrêter un jour ce médicament. Il m’a répondu que pour l’instant, cela était très prématuré mais surtout de ne pas arrêter le traitement sans en discuter d’abord avec lui, même s’il comprenait mes inquiétudes.

Lien utile :

Brochure Methotrexate – Connaître votre traitement pour plus d’efficacité et plus de sécurité


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*