Réponse de l’assistante sociale :

Pour passer cette période difficile, nous vous conseillons de discuter avec votre médecin afin qu’il vous prescrire un arrêt de travail à temps partiel, (souvent appelé mi-temps thérapeutique).

Ce dispositif, accordé pour un an maximum, maintient vos ressources puisque vous êtes payée par votre employeur et par la Sécurité Sociale, sous forme d’indemnités journalières pour le temps non travaillé.

Votre situation sera à réétudiée en fonction de l’évolution de votre état de santé.

Un rendez-vous avec l’assistante sociale de votre entreprise vous permettra d’être mieux renseignée et de vous apporter l’ensemble des mesures qui peuvent être mises en place, notamment si vous souhaitiez durablement travailler à temps partiel.

Conseil de Murielle :

Au début de ma maladie, je n’osais pas demander quels seraient mes droits si je ne pouvais plus travailler. J’ai finalement pris rendez-vous auprès de l’assistante sociale du personnel, me disant qu’elle était tenue au secret et que mon employeur n’en saura rien. Elle m’a parlé de la prévoyance qui pouvait compléter les indemnités de l’assurance maladie en cas d’arrêt de travail. Elle m’a aussi parlé de télétravail et des possibilités d’aménager mes horaires en passant par le médecin du travail.

Lien utile :

Fiche Entr’Aide : Polyarthritre et travail


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*