Réponse de l’assistante sociale :

Si votre état de santé s’est aggravé, vous avez effectivement la possibilité de faire une demande de révision de la catégorie d’invalidité.

Un passage en deuxième catégorie vous permettrait effectivement de percevoir une pension plus importante de la caisse régionale d’assurance maladie. Votre pension sera égale à 50 % du salaire annuel moyen de base qui a été calculé lors de votre mise en invalidité.

La pension d’invalidité ne peut pas dépasser un maximum (1 655,50 €/ mois) et ne peut pas être inférieure à un minimum garanti (282,78 €).

Par ailleurs, en tant que salarié d’un particulier employeur, vous devriez pouvoir bénéficier d’une indemnisation complémentaire par la prévoyance IRCEM.

La pension d’invalidité peut être versée jusqu’à l’âge légal de départ à la retraite et sera remplacée par une pension de retraite.

L’expérience de Sophie :

L’IRCEM Prévoyance est la prévoyance collective et obligatoire des salariés des particuliers-employeurs et des assistants maternels. La prévoyance garantit le maintien du salaire en cas de maladie ou d’accident, mais elle dispose également d’un fond d’action sociale qui peut aider en cas de “coup dur”. J’ai eu des frais de santé importants à régler pour des soins dentaires et j’ai pu bénéficier d’une aide individuelle de l’IRCEM, en complément de celle de la sécurité sociale et de ma mutuelle.

Lien utile : 

https://www.ircem.com/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*